Mes adresses

Ma sélection : les 10 meilleures soupes de nouilles de Paris

14 novembre 2019
© Jessica Randhawa – The Forked Spoon

Les journées raccourcissent tristement, les températures dégringolent et la grisaille s’installe… Ce qu’il nous faut c’est une alliée pour l’hiver : une bonne soupe réconfortante ! Vous savez, celle qui réchauffe le corps, les coeurs, tout autant que les mains gelées. Dingue de soupes asiatiques, voici ma sélection – sans ordre particulier – des meilleures soupes de nouilles que l’on peut trouver à Paris.

Un ramen au bouillon de porc
Photo © Magali Perruchini

Une immersion en cuisine chez Hakata Choten et j’étais sous le charme ! Le plat phare de ce restaurant est le tonkotsu ramen : une « soupe au bouillon trouble », très riche, qui ravira les amateurs de plats consistants. Pour saisir pleinement la subtilité du bouillon, optez pour la recette toute simple. Pour une explosion de saveurs, je vous conseille en revanche la version suprême : le tonkotsu spécial. Un bouillon relevé à l’ail grillé, au miso piquant, avec du châshû – de fines tranches de porc rôti – agrémenté de ciboule ciselée, de pousses de soja et d’oeuf ajitama : le Mont Fuji des bouillons !
HAKATA CHOTEN
Où ? 16 rue de la Grande Truanderie, Ier arrondissement (Métro : Etienne-Marcel)
Prix ? Entre 10 et 15 € le ramen

Une soupe de nouilles tirées
Photo © Boui-Boui

Mon boui-boui de soupes chinoises régulier depuis de nombreuses années ; nous y allons en famille au moins une fois par semaine. Le jeune chef Xu, s’est formé en Chine et s’active tous les jours en vitrine pour nous préparer à la minute des nouilles tirées ou coupées au couteau. Le spectacle est captivant. Xu, à la vue de tous, pétrit et étire la pâte à la main. Il nous est donné à voir l’intégralité du processus de confection des nouilles. Malgré l’apparence peu engageante du restaurant, le nombre d’habitués ne trompe pas. Ambiance locale assurée, même si la table en fond de salle peut-être parfois un peu bruyante en fin de semaine, c’est toujours un bonheur d’authenticité.
LA TOUR DE BELLEVILLE
Où ? 17 Rue de la Présentation, XI ème arrondissement (Métro : Belleville)
Prix ? Entre 7 € et 8,5€

Un pho spécial
Photo © Boui-Boui

Une institution dont je ne me lasse pas. Toujours cette même ambiance familiale et ce brouhaha du samedi midi qui peut être un peu étourdissant mais qui fait partie de l’expérience. Le bouillon dégraissé du phở đặc biệt est équilibré, la viande est en quantité généreuse et les herbes aromatiques parfaitement dosées. Les grandes baies vitrées donnant sur l’esplanade sont un bon moyen d’admirer l’architecture de la dalle des Olympiades.
MAY HONG
Où ? 44 Avenue d’Ivry XIIIème arr (Métro : Olympiades)
Prix ? 10,30€ le pho spécial avec boeuf et boulettes

Une soupe de nouilles et wonton
Photo © Boui-Boui

Une adresse pour initiés, où l’on mange au coude à coude, slurpant ensemble sur de grandes tables bondées. Cette cantoche chinoise à devanture noire (clin d’oeil à mon amie Lise) propose une carte réduite de soupes de nouilles. Ici, les wontons sont fait maison et sont particulièrement réussis, ils nagent joliment dans un bouillon clair et délicat agrémenté de nouilles. Un délice !
MIAN MIAN COOL
Où ? 41 rue de Provence, IXème arrondissement (Métro : Chaussée d’Antin-Lafayette)
Prix ? 10,5 € la soupe de nouilles aux raviolis

Une soupe de Chongqing
Photo © Sucrépice

Pour les amateurs de saveurs piquantes, la cheffe Yang Nikun excelle avec ses soupes de nouilles de blé fraîches et pimentées, à la mode de sa ville natale : Chongqing. Ici, on fait la queue tout en choisissant sa base de nouilles puis ses accompagnements parmi une multitude : oeuf parfumé, porc hâché à la pâte de petits pois, boeuf séché aux épices, légumes, tripes sautées, pied de cochon… Tout les compositions sont possibles. Le service est ultra rapide, l’ambiance du déjeuner est très estudiantine et surtout le bouillon est renversant et maîtrisé !
SUCREPICE
Où ? 5 rue d’Arras, Vème arrondissement (Métro : Cardinal Lemoine)
Prix ? A partir de 7,8€

Une soupe taïwanaise de nouilles au boeuf
Cheffe Virginia de Foodi Jia Ba Buay, © Boui-Boui

Connaissez-vous cette spécialité taïwanaise dont tout le monde raffole en Asie ? Un subtile mélange de doux, de pimenté, de sucré et d’acidulé, une couleur rouge brunâtreun tendron de boeuf cuit pendant des heures, des nouilles et quelques feuilles de moutarde, c’est bien la fameuse soupe de nouilles au boeuf taïwanaise. La cheffe Virginia propose cette soupe tout l’hiver pour le plus grand bonheur de nos papilles curieuses. Foncez-y, vous ne regretterez pas !
Où ? 2 rue du Nil, IIème arrondissement (Métro : Sentier)
Prix ? 16,80 € la soupe de nouilles au boeuf

Un bún riêu ou une soupe saïgonnaise
Préparation pho à Ngoc Xuyen Saigon, © Boui-Boui

Chaque jour, un pho différent est à l’honneur dans ce restaurant vietnamien tout en longueur. Dès l’entrée, on est happé par l’odeur enivrante des bouillons qui émane des marmites, mélangée aux parfums des nombreuses herbes aromatiques perchées à hauteur de narines. Ma préférence va au Bún riêu, un pho au crabe, servi uniquement le jeudi ou à la soupe saïgnonnaise, légèrement sucrée, qu’on peut déguster dès 9h30 du matin. Malheureusement, depuis quelque temps, la cantine est victime de son succès et sa clientèle a quelque peu changée…
NGOC XUYEN SAIGON
Où ? 4 rue Caillaux, XIIIème arrondissement (Métro : Maison Blanche)
Prix ? Entre 10,30 € et 11,30€ la soupe

Les nouilles qui traversent le pont

L’équipe d’un ancien boui-boui de la rue Folie-Méricourt a ouvert, il y a quelques années, un restaurant avenue de Versailles qui est devenu – selon moi – le meilleur resto chinois du 16ème. On vient ici notamment pour se régaler d’une spécialité du Yunnan : « les nouilles qui traversent le pont ». C’est un bouillon de nouilles de riz,  servi bouillant, dans lequel on plonge sa propre sélection d’ingrédients variés, un peu à la façon d’une fondue, et qui est un véritable enchantement en plus d’une expérience quasi-ludique. A découvrir.
GUAN GUAN YUAN
Où ? 159 avenue de Versailles, XVIème arrondissement (Métro : Exelmans)
Prix ? 12,9 € ce plat typique

Une soupe de nouilles au sarrasin
Photo © Somanyparis

Adresse japonaise chaleureuse, à la décoration en bois brut, qui met à l’honneur les nouilles au sarrasin appelées soba. Le bouillon, servi dans de la vaisselle élégante, est divinement parfumé. Les nouilles maison sont réalisées à 80 % de blé noir et tous les produits sont de très bonne qualité. Assis au comptoir, on peut observer la préparation et admirer la danse, parfaitement réglée, des trois chefs qui s’activent pour nous régaler. Le soir, le lieu se transforme en izakaya typique, où, en plus des soba, des plats sont à partager, avec vin et saké. Un vrai coup de coeur !
ABRI SOBA
Où ? 10 rue Saulnier, IX ème arrondissement (Métro : Cadet )
Prix ? De 10 à 17 € la soupe chaude aux nouilles de sarrasin.

Un pho revisité ?
© Boui-Boui

Une adresse originale 3 en 1. Resto, café, brocante, ce lieu allie les deux passions de la cheffe : cuisiner et chiner. Marie travaille ses plats sans glutamate et avec beaucoup de sincérité derrière son comptoir en bois. Son pho au boeuf varie selon le marché et ses envies, mais ses bouillons sont toujours très parfumés et colorés. Un boui-boui original, nouvelle génération, plein de charme. Il est à noter que Marie n’est autre que la fille de M.Quan, figure emblématique de l’indémodable Drapeau de la Fidélité, le cultissime établissement vietnamien aux prix minis.
CA PHE BROC’OUEST
Où ? 111 rue de l’Ouest, XIVème arrondissement (Métro : Pernety)
Prix ? Pho Bo et autre soupes du jour, autour de 10 €

Et vous, quelles sont vos meilleures adresses ?

2 Commentaires

  • Reply Martinre 14 novembre 2019 at 17:46

    Pho bida rue Nationale dans le 13

    A cote du joli passage Bourgeon

    • Reply Chloé 24 novembre 2019 at 18:02

      En effet, Pho Bida est une institution pour le pho. Merci Martine pour ce partage.

    Laisser un commentaire