Rencontres

Rencontre avec MAMIE FOODIE

16 juin 2016
Dans une volonté de créer du lien générationnel et de valoriser l’apport de nos seniors dans notre société, Valentine et Johanna ont lancé Mamie Foodie. Une start-up qui propose aux aïeuls de se mettre aux fourneaux pour régaler les jeunes actifs en entreprises ou lors d’évènements. Boui-Boui est parti à leur rencontre : l’occasion d’échanger entre générations et de goûter à la cuisine mauricienne de Marie-Ange, la dernière mamie à intégrer l’équipe.
MamieFoodie-rencontreteam

De gauche à droite : Valentine, Marie-Ange, Johanna.

Valentine et Johanna sont deux jeunes femmes pleines d’idées, pour qui la cuisine est un vecteur social importantpas assez exploité à leur goût. Lorsqu’elles décident de lancer Mamie Foodiec’est pour véhiculer des valeurs qui leurs sont chères : authenticité, valorisation de l’autre, sauvegarde du patrimoine culinaire et transmission. J’ai été conviée à venir à l’un de leur évènement culinaire afin de vivre Mamie Foodie de l’intérieur.

Discussion avec Mamie Foodie autour d’un repas mauricien

Valentine&Johanna-MamieFoodie

Valentine Foussier et Johanna Pestour

Comment est né le projet Mamie Foodie ?
Johanna : Pour valider notre diplôme d’entreprenariat à l’ESCP, on devait présenter un projet “streetfood”. Ayant chacune vécue à l’étranger – Valentine à Montréal et à Séoul, moi à Berlin puis au Pérou -, l’image que nous avions de la streetfood se référait toujours à une petite mamie, cuisinant une popote authentique et généreuse. C’est pourquoi Mamie Foodie fait appel aux seniors. L’idée est née en 2014 et depuis nous la développons toutes les deux.

“La cuisine est un trait-d’union générationnel.”

Quel est le but de Mamie Foodie ?
Valentine : L’idée est de permettre à des seniors de valoriser leurs savoir-faire culinaires en les conviant à cuisiner avec nous lors d’évènements : pour des déjeuners en entreprises, des espaces de co-working ou des évènements publics, comme le brunch de la Gaieté Lyrique ou le marché Street-Popote. Très rapidement, on a voulu ajouter une dimension sociale à Mamie Foodie. Nous travaillons notamment avec l’association “Les petits frères des pauvres” qui nous a conseillée deux personnes, avec qui c’est une joie de travailler. Mamie Foodie est, pour certains, un bon moyen de sortir de l’isolement et, pour beaucoup, cela leur apporte un revenu complémentaire.

Qui sont vos cuisiniers Mamie Foodie ?
Valentine et Johanna : Tous nos papis et mamies viennent d’horizons différents et leurs origines se retrouvent dans leurs popotes. Ils proposent tous une cuisine authentique et simple, préparer avec leurs coeurs. Nous sommes fières de dire que nous avons une dizaine de grands-parents qui cuisinent tour à tour chinois, martiniquais, sri-lankais, français, péruvien, vietnamien, italien… La dernière cuisinière à avoir rejoint l’équipe est toute nouvelle retraitée, c’est notre “mamie connectée”: Marie-Ange.

“Je suis sur Facebook et Whatsapp et c’est grâce à internet que j’ai trouvé Mamie Foodie !”

PortraitMamieFoodie-MarieAngeDe l’ordinateur au flan coco
Je suis partie de l’Ile Maurice lorsque j’avais 17 ans. Je suis arrivée au Havre pour devenir jeune fille au pair, puis j’ai fait carrière en import-export. Ainsi, même si j’étais en lien avec le monde entier par mon travail, je restais derrière un bureau, sur l’ordinateur. Alors, une fois à la retraite, je me suis jurée de rester en activité. Comme j’avais envie d’être debout et de faire quelque chose de mes mains, la cuisine était la solution. J’ai vu que Mamie Foodie cherchait des seniors… J’ai aimé leur approche, ça résonnait en moi !

 C’est une vraie aventure pour moi car je suis mise au défi à chaque évènement.

MamieFoodie-service

L’intergénérationnel au coeur du
vivre ensemble

Marie-Ange : Seule, je ne suis pas sûre d’être capable d’autant. Avec les évènements et lieux qui changent à chaque fois, je ne sais jamais à quelle sauce je vais être mangée. C’est très stimulant ! Elles m’entraînent dans leur enthousiasme communicatif et je rencontre beaucoup de monde. Valentine et Johanna sont au petit soin avec moi et les autres cuisiniers.

“Grâce à Mamie Foodie, je me rapproche de mes origines.”

Dans ma famille, toutes les femmes sont de grandes cuisinières, ma mère étant, évidemment, la référence. Travailler avec Mamie Foodie est, pour moi, un retour aux sources très positif. Je renoue avec mes origines en cuisinant des recettes mauriciennes et j’adore cela.

Mamiefoodie-cuisine

“La cuisine, ça rapproche et les grandes tablées rassemblent.”

Mamie Foodie se positionne comme un traiteur nouvelle vague qui répond à des besoins mais surtout façonne le lien social. D’un coté, de nombreux actifs souhaitent profiter de repas équilibrés, à prix doux, sur leur lieux de travail, et de l’autre, des personnes âgées, débordantes d’énergie, d’histoires ou de parcours de vie à raconter, recherchent du contact, une occasion de transmission ou plus simplement des moments conviviaux.

S’inscrivant à la fois dans le paysage de l’économie sociale et de partage, Mamie Foodie active plusieurs réponses à des enjeux de société tels que l’emploi des seniors, l’isolement ou le “vivre ensemble”. Pour Valentine et Johanna, être en contact avec les aïeuls, c’est l’occasion de créer une véritable relation avec chacun. Au delà d‘apprendre des astuces culinaires ou des recettes d’ailleurs, elles apprennent autant d’eux, que d’elles-mêmes.

Mamie Foodie fait également voyager nos papilles avec le fondant à la patate douce de Jocelyne, les raviolis boeuf-gingembre de Shu Zhen, les curry végétariens de Sriyani, les tartes aux champignons de Paris de Gilles ou les bobuns d’Angela…

Vous aussi vous souhaitez découvrir leurs univers culinaires
et profiter du déjeuner pour échanger en toute convivialité ?

>>> PRATIQUE
Quand ? Ce weekend pour la deuxième édition du marché Street-Popote.
Et pour connaître leurs autres évènements, suivez leur page Facebook.
Pour faire venir Mamie Foodie dans votre entreprise ou espace de co-working ? C’est ici.

logo_print_MamieFoodie_doc


You Might Also Like

2 Commentaires

  • Reply Chloe 8 décembre 2016 at 10:12

    Génial! On organise des déjeuners mensuels avec toute la boite, je vais les contacter! Merci pour la découverte!

    • Reply Chloé 8 décembre 2016 at 21:30

      Ravie de te faire découvrir ce genre d’initiative. N’hésites pas à les contacter de ma part…
      Au plaisir !

    Laisser un commentaire