Recettes

Recette de chef #2 : le taboulé libanais

4 août 2019

Nous voilà en août et sur les étals de marchés le persil est toujours présent. Même si nous avons tous une recette de taboulé et une manière bien à nous de le préparer, je partage ici la version ultra croquante de Kamal Mouzawak. Rencontré lors d’une soirée dédicace, j’ai apprécié son leitmotiv « Make food, not war ! » et ses diverses initiatives au Liban.
ingredients-taboule-recette.jpg

Le vrai taboulé : croquant et frais

Désolée de vous décevoir, mais le vrai taboulé est une salade de persil avec du boulghour. On est donc très loin du taboulé de supermarché avec 90% de semoule et très peu de persil ! Dans son livre Manger Libanais, Kamal Mouzawak raconte que chaque région du monde a sa céréale et que chez lui – au Levant – c’est le boulgour (prononcé boulghoul). Un blé concassé, étuvé, fin et précuit. A la fois digeste et nourrissant, le boulgour est la céréale idéale pour accompagner les autres ingrédients de ce plat estival.

vrai-taboule-libanais-recette

RECETTE TABOULE LIBANAIS 

Pour 4 personnes
Temps de préparation : 15-20min

Ingrédients :

  • 2 bottes de persil plat
  • 2- 3 brins de menthe
  • 3-4 petits oignons verts (cébette, oignons nouveaux)
  • 2-3 tomates
  • 1/2 verre de boulghour fin
  • jus de 2 citrons
  • 2-3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Sel et poivre

Préparation : 

– Laver puis trier le persil pour former une jolie botte
– Effeuiller la menthe
– Nettoyer les oignons et les tomates puis les couper en petits dés.
– Ajouter le boughour et mélanger (il va absorber le jus de la tomate)
– Hâcher finement le persil et la menthe (garder la menthe sous le persil pour éviter qu’elle s’oxyde)
– Garder au frais un moment
– Mélanger bien tous les ingrédients au moment de servir et ajouter le jus de citron et l’huile d’olive.
– Rectifier l’assaisonnement si besoin

Remarque :
Cela peut paraitre étonnant mais le boulgour croque sous la dent dans cette recette de vrai taboulé, car celui n’est pas cuit et simplement imbibé du jus des tomates et de l’assaisonnement huile d’olive-citron.

Qui est Kamal Mouzawak ? 

« Rien ne raconte mieux le Liban que le taboulé.
C’est un mélange d’ingrédients colorés, tous finement hachés et mélangés, comme le patchwork de mon pays. »

Kamal Mouzawak a plusieurs casquettes : graphiste, guide touristique, auteur, entrepreneur et activiste culinaire. Depuis une quinzaine d’années Kamal Mouzawak participe à la reconstruction de son pays, le Liban, avec comme mode de communication la cuisine. Après avoir sillonné le Liban, découvert sa gastronomie, ses coutumes et ses habitants, Kamal se lance dans son premier projet fédérateur, Souk el Tayeb : un marché fermier à Beyrouth. Ainsi, depuis 2004, deux fois par semaine, les petits producteurs viennent de toutes les régions du Liban, quelque soit leurs confessions et stand après stand, ils célèbrent tous cette terre qui leur est chère. Il y a deux mois de cela, le 1er juin 2019, Kamal ouvrait une énième maison d’hôtes, Beit El Hamra, pour « préserver les traditions architecturales de ce quartier cosmopolite et perpétuer une cuisine de goût. »

Bonne dégustation !
N’hésitez pas à laisser un commentaire
après avoir testé cette recette ou partagez votre variante estivale.

You Might Also Like

Pas de commentaire

Laisser un commentaire