Cantines

Paris-Féni, bar à jus et cuisine bengali

31 août 2016
Autant vous prévenir, le Paris-Féni est un bon plan, tant pour ses jus de fruits frais que pour ses chapati garnis. Ce petit bar-restaurant où flotte un parfum d’épices est une ode au voyage et sa terrasse, un appel à la sérénité. 

parisfeni-terrasse

Un aller simple pour le Bangladesh en sirotant un jus, ça vous dit ?

A deux pas d’Oberkampf, sur une place calme – plus empruntée par les poussettes et vélos que par les automobilistes – se trouve le bar à jus Paris-Féni.

Féni, c’est la ville natale des deux baristas bengalis : Al Masum et Debdulal Chowdhury. Tous d’eux ont eu l’occasion de lancer Paris-Féni grâce à un micro-crédit. Depuis 2007, ils font voyager nos papilles avec leur jus préparés à la minute et leurs assiettes colorées. Une cuisine métissée, un service sympa et réactif, un rapport-qualité prix au top : Paris-Féni est une petite adresse à chouchouter.

Paris-feni-chailattefrappe

Sous l’œil bienfaiteur de Ganesh, Al prépare un lassi à la mangue et mixe un jus de carotte, pomme, citron, tandis que Debdulal assemble un chapati au saumon mariné sur un lit de salade verte, raita et carottes au cumin.  Tous deux arborent un large sourire qui fait plaisir à donner en retour. Chez Paris-Féni la convivialité et le fond sonore nous emporte rapidement ailleurs.

De quoi faire le plein de vitamines !

Pour moi, ce sera un jus détoxifiant au concombre, orange, menthe pour accompagner mon dal de lentilles. Je finis le repas par la boisson indienne traditionnelle, un chai. Possibilité de le choisir « frappé », idéal pour des après-midis caniculaires.

Si toutefois notre ami soleil n’est pas au rendez-vous, je vous incite à vous installer à l’intérieur où la décoration, un tantinet kitsch et chaleureuse, donne envie d’y faire escale quelque temps. Vous l’aurez compris, si la grisaille parisienne s’installe, c’est ici qu’il faut venir !


Paris-Féni
15 bis rue Ternaux, 75011 Paris
Métro : Parmentier (ligne 3)

Quand ? Du mardi au dimanche, de 12h à 22h.
Le plus ?
Gentiment caché, le Paris-Féni permet de profiter d’un peu de calme sur cette placette pavée.
Le must ? Parfois quelques amis des cuistots viennent donner des concerts de bâuls, musique traditionnelle bengali. Dépaysement garanti !


Pour aller plus loin…
Après cette parenthèse indienne, quoi de mieux qu’une petite flânerie ? En sortant de Paris-Féni, en face vous trouverez un brocanteur, un peintre, une boutique de jouets et une boulangerie chic. Et pour une autre escale sans quitter Paris, les vélib’ vous attendent au coin de la place. Ride On !

You Might Also Like

Pas de commentaire

Laisser un commentaire