Rencontres

Escale marocaine avec Asmaa

23 mars 2017
Cuisinière émérite et entrepreneuse dans l’âme, Asmâa Benhamra s’est lancée dans divers projets qui ont la côte : ateliers culinaires pour enfants, traiteur évènementiel, ambassadrice de la cuisine marocaine chez Kialatok et responsable de formations chez Gratin d’Emploi. Rencontre avec cette jeune femme pleine de vie qui m’a ouvert sa porte le temps d’un repas.

accueil thé à la menthe asmaa

J’ai rencontré Asmâa lors de la première édition de Street Popote – un marché éphémère en plein air dédié aux petits producteurs et aux alternatives culinaires. Charmée par ses pâtisseries orientales peu sucrées, elle m’a sauvé du froid mordant, avec son thé à la menthe et ses paroles réconfortantes. Quelques jours plus tard, j’étais conviée chez elle pour faire plus ample connaissance tout en cuisinant ensemble.

Portrait la table d'Asmaa

« Petite, je jouais avec des mini-marmites et j’adorais manier les boules de pain en gravant mon nom dessus.  »

Née à Marrakech, Asmâa a grandi au Maroc et a appris à cuisiner avec les femmes de sa famille. D’abord en regardant sa mère puis, avec sa grand-mère, en partageant le côté ludique de la cuisine. Comme toutes les filles de la famille, elle mettait la main à la pâte et imaginait ses propres tajines, sans forcément respecter intégralement les recettes traditionnelles. Pour Asmâa, la culture marocaine rime avec transmission familiale, patrimoine culinaire mais aussi créativité.

Convaincue que l’acte de cuisiner est un bon vecteur de communication, tant pour véhiculer des valeurs que pour transmettre des savoirs, Asmâa se réveille un matin en souhaitant changer de métier. Après plus de dix années passées dans les recettes chiffrées, cette jeune trentenaire décide de mettre fin à sa carrière de comptable. Grâce à une couveuse d’entreprise, elle se lance dans une activité de traiteur :
« La Table d’Asmaa ».
Elle prépare des évènements pour particuliers et professionnels, et par ce biais promeut la culture marocaine à travers des saveurs authentiques et quelques plats revisités.

Asmaa ambassadrice marocaine

Photo de Kialatok – portrait d’Asmâa.

“ Je me souviens de ma première intervention…
c’était à l’Institut du Monde Arabe, où j’ai réussi à faire manger des dattes aux enfants les plus réticents.”

Très vite, elle se rend compte qu’elle a envie d’aller plus loin et elle débute les ateliers culinaires. Son objectif : faire voyager petits et grands au Maroc, par l’intermédiaire de ses mets. En mettant l’accent sur l’histoire de son pays, des anecdotes sur les origines de certains plats et aliments, elle donne à découvrir sa richesse culturelle et sa passion de la transmission. Ainsi contes pour enfants, recettes accessibles à tous et tambouilles communes sont autant d’axes d’approches pour mettre en valeur la cuisine marocaine.

Toujours confrontée aux idées reçues sur la cuisine de son pays, elle s’est fixée pour mission de changer les esprits. En étant ambassadrice marocaine chez Kialatok, elle fait découvrir sa culture auprès de salariés d’entreprises. Elle décortique chaque plat, en fait une histoire sur le Maroc et ses rapports avec l’autre, quel qu’il soit. C’est un moyen pour elle d’initier le public à la cuisine traditionnelle marocaine tout en détricotant certains clichés. Atténuer la force du préjugé par les sens et les mots, autour d’un partage qui enrichit.

recette makfoul marocain tajine agneau
Apprécier la cuisine de l’autre 
Au coeur de sa cuisine, j’émonde les tomates qui serviront au tajine makfoul tandis qu’Asmâa épluche les oignons et assaisonne l’agneau. Nos yeux remplis de larmes, à cause des oignons, une certaine intimité se crée. Nous parlons de nos enfances respectives et des souvenirs qui marquent. Elle me raconte à quel point la cuisine est devenue incontournable pour elle et comment elle en a fait son vecteur d’échange. Nous partageons anecdotes et souvenirs tandis que le tajine d’agneau commence à embaumer les lieux. Nous mettons alors la table, continuons de bavarder et de confronter nos points de vue sur la force de la cuisine et de la table. Les yeux d’Asmaa pétillent et mon sourire est grand, nous ne nous connaissions pas et pourtant la cuisine nous a déjà rapprochées. Même si nous avons fait cuire le tajine au-delà de ce qu’il aurait fallu, emportées par les mots échangés, le repas était délicieux et surtout enrichissant !

repas marocain la table d'Asmaa

Pour rencontrer Asmaa, bénéficier de son service traiteur ou assister à l’un de ses ateliers :
La Table d’Asmaa
www.gratindemploi.fr

You Might Also Like

Pas de commentaire

Laisser un commentaire