Street-food

Chez Bob, le roi du casse-croûte tunisien

7 septembre 2016
Aujourd’hui, un croc rapide dans un sandwich au thon aura suffit à me faire voyager. Je vous emmène dans le 9ème, ancien quartier juif de Paris, afin de découvrir Chez Bob de Tunis, l’une des rares gargotes à encore proposer le vrai casse-croûte tunisien.

Devanturechezbobdetunis

Authentique, comme si vous étiez à Tunis.

Avec sa vitrine surannée et son mini comptoir, Chez Bob de Tunis est une adresse qui vous fait remonter le temps et vous emmène direct au bled. Sur les murs jaunis, Polaroïds, clichés N&B, photos sous plastique et autres souvenirs affichent une vie riche de rencontres. Bob a une photo pour tout ce qu’il raconte, preuve intangible à ses paroles.
Bobavantapres

Pendant que l’eau boue pour le thé aux pignons, des habitués jouent à la belote contrée et Bob sort le pain qui sert aux fricassés – petits pains frits garnis au gré des envies, usuellement vendus sur les plages tunisiennes ou préparés pour les pique-niques. Ici, on parle aussi bien arabe, qu’hébreu ou français et l’ambiance méditerranéenne pousse à l’échange.

Bob ouvre sa mini restauration en 1982. A cette époque, il était courant de trouver des “casse-croûtiers” (sic) tunisiens, fiers de leurs sandwichs nationaux, ravir les estomacs affamés. A la fois équilibré, copieux et pimenté, ce casse-croûte au thon bon marché concurrençait étonnamment notre jambon-beurre. Présent dans les échoppes juives tunisiennes de Belleville ou dans les sandwicheries de Pigalle, le casse-croûte tune a malheureusement été détrôné par le populaire sandwich grec et a progressivement disparu des étals.

Pour un bon sandwich tunisien, il te faut du pain italien.

Hérité de l’immigration italienne, c’est le surnom donné au pain quotidien tunisien, on le reconnait à sa mie généreuse et à sa couleur pâle. Pour ce sandwich méditerranéen, le pain est garni de slata mechouia – littéralement salade grillée – aux poivrons, oignons, tomates, piment, ail mais également d’œufs durs, de pommes de terre, d’harissa maison, d’olives noires, d’une belle quantité de thon blanc émietté et d’autres condiments au choix. Ce sandwich très complet est un hymne aux saveurs estivales.

Chezbob-interieur

“Le gras et les choses simples, c’est la vie ma petite !”

 Chez Bob de Tunis, on mange sur des tables aux nappes à carreaux bleus, au milieu des vins cacher, boîtes de thon et bocaux de confitures de coing. On peut demander à enlever un peu de mie du sandwich pour éviter qu’il ne soit trop roboratif mais les puristes m’expliquent que le pain italien est comme ça, afin d’être généreusement imbibé d’huile d’olive. Comme si cela ne suffisait pas, Bob, me fait goûter une brick de thon et des beignets. Apprécié à toute heure de la journée, les casse-dalles de Bob sont idéals pour les grosses faims, surtout avant ou après une sortie au théâtre.

Au fil des minutes, les conversations se mêlent et les vies se racontent.

Autant prévenir, en plus de la bonne tambouille de cette institution de quartier, ce qui fait la différence, ce sont les rencontres. Ici, on peut passer des heures à bavarder avec les habitués de ce minuscule boui-boui alors qu’on était simplement passé acheter une canette de limonade tunisienne. Les sujets abordés sont vastes – du foot au cinéma, en passant par la triste actualité, les courses de chevaux ou la nostalgie du quartier de la Goulette – et les interlocuteurs variés, ce qui enrichie notre venue.

L’ambiance bon enfant et le dévouement de Bob m’ont comblée. Foncez-y sans plus attendre, car même si le temps semble s’être perdu ici, l’horloge, elle, tourne toujours !


Chez Bob de Tunis
10 rue Richer, 75009 Paris
Métro: Bonne-Nouvelle / Cadet

Le coup de coeur ? L’appel de la vitrine, garantissant un exotisme certain à l’intérieur.
Quand y aller ? Tous les jours de 8h à 22h sauf le samedi.
Que choisir ? Un sandwich tunisien ou un plat du jour.


Pas de commentaire

Laisser un commentaire